Le Café en revue Dernier jour sur la Suwa sphère
Carnets

Dernier jour sur la Suwa sphère

par Maud Wyler
Sur le tournage de "Le lion est mort ce soir" de Nobuhiro Suwa.

Sur le tournage de "Le lion est mort ce soir" de Nobuhiro Suwa.

Cet article fait partie d’un cycle

Aussi étrange que cela puisse paraître, je n’ai pas souvent vu de réalisateur ému à la fin d’un tournage et j’étais loin d’imaginer que ma première fois serait en face d’un cinéaste japonais. Clap de fin, Jean-Pierre Léaud, pendant qu’on l’applaudit, l’acclame même, s’enfuit. Il part en courant, lui qui pourtant peine parfois à tenir sur ses 2 jambes. Léaud n’en finit pas d’écrire son histoire. Être témoin de ça, Suwa a raison, c’est particulièrement émouvant.

Retour en arrière, aujourd’hui on tournait les derniers plans de ce « Lion ». J’ai 24 heures pour faire un aller-retour Paris-Grasse et apparaître dans cette scène, a priori plutôt très agréable, qui consiste à être spectateur du film dans le film, celui réalisé par les enfants. On se retrouve dans une salle de cinema pour la projection de « La Maison de l’Épouvante », assez bon titre pour ce court-métrage vraiment réjouissant, plein d’action. Un film qui suit à la lettre un credo godardien : une fille et un flingue. Il y a là 2 filles et pas mal de gros gros flingues.

Jamais à ce point je n’ai ressenti ça, la caméra chez Suwa est totalement oubliée. On se dit qu’elle est sûrement là, qu’elle enregistre probablement quelque chose. Mais franchement personne n’en fait un drame et c’est bigrement cool. Cool étant là un mot pesé. D’ailleurs, sur ce tournage, on se laisse gentiment voler des instants, des regards perdus. Suwa, vole-nous tout ce que tu veux. Par son élégance, sa confiance, son regard, son humour même, il donne l’air de tout pouvoir. Calmement, sûrement, il obtient le cœur de son sujet. Léaud le sait, il l’a senti, et ses choix sont loin d’être hasardeux. Il est dur, a plutôt un sacré ego, et il est tout à fait unique, pas simplement grâce à la filmographie qu’on lui connaît, mais parce que c’est un vieux loup. Il semble saisir instantanément chaque présence autour de lui. Il est animal, il a 1000 ans et il a 10 ans. Pour toujours.

En revue • Les derniers articles publiés