Agenda Programme

FESTIVAL ALIMENTERRE | PROJECTIONS & RENCONTRES

Date de l’événement

Mardi 26 octobre 2021
à 18h

Description

A l’occasion de la Semaine norvégienne proposée par la ville d’Hérouville  et du Festival Alimenterre , la ville d’Hérouville St Clair, l’association Terre de liens, l’AMAP d’Hérouville et le Café des images vous proposent une soirée autour de deux documentaires, de temps d’échanges conviviaux et de restauration. 

  • 18h : Projection de UAR-The resilient de Julie Lunde Lillesaeter. 28min. Malawi Norvège.
    Dans ce court métrage, un agriculteur norvégien frappé par la sécheresse tente de trouver des solutions à son problème. Passionné par son travail, il se pensait intouchable par le réchauffement climatique… jusqu’à un été particulièrement rude. C’est dans cette optique, pour protéger l’exploitation familiale de production laitière, qu’il se rend au Malawi, en Afrique de l’Est. A la rencontre des agricultueurs, notamment d’une femme cheffe d’exploitation, il va apprendre de ces personnes qui vivent les effets du changement climatique depuis de nombreuses années déjà. Il y découvre des méthodes de cultures et se surprend à s’identifier à cette population.

 

  • 18h30 : Rencontres et temps convivial au Bar du Café des images 
    Autour d’un apéritif offert, rencontre et temps d’échanges avec l’
    Association Terre de Liens; CCFD Terres Solidaires; Elhadji Dia, originaire d’Agnam (ville jumelle d’Hérouville au Sénégal) et porteur de projets agricoles, président de l’association Linguey; Association AMAP d’Hérouville; Hervé Anne, maraicher bio à Crouay (fournisseur de l’AMAP). Dîner possible sur réservations.

 

  • 20h : Projection de Le Festin –Tong Tong de Anne-Sophie Guillaume Thomas Michel Papis Coly. 41min. Sénégal, Belgique.
    La projection sera suivie d’une rencontre avec les associations partenaires.
    Comment être jeune paysan.ne au Sénégal au temps où les autorités et entreprises s’accaparent les terres agricoles, se les partagent comme un festin et transforment les paysans en ouvriers agricoles ? Ce film part à la rencontre des paysannes et paysans sénégalais qui se battent contre des superstructures législatives et économiques. De la pêche à l’élevage, du Nord au Sud du pays, le schéma apparaît tristement similaire. « On demande aux jeunes de rester et de travailler ici, mais tout ça ce sont de beaux slogans. Où est le socle pour tout ça ? Si on veut que les jeunes restent, il faut leur laisser la ressource » nous confie un jeune pêcheur sénégalais à Dakar.

Entrée libre – séance offerte par la Mairie d’Hérouville st Clair.
Les places de cinéma sont à retirer directement à la billetterie du Café des images en après-midi et en soirée.