Agenda Programme

PROJET 2021-2022-2023 ★ TERRITOIRES PARTAGÉS

Date de l’événement

Du vendredi 1 janvier 2021 au dimanche 31 décembre 2023

Description

PROJET D’INSERTION SOCIALE
TERRITOIRES PARTAGÉS 2021•2022•2023

TERRITOIRES PARTAGÉS propose d’expérimenter, évaluer et disséminer de nouvelles stratégies d’accompagnement socio-professionnel. En écho à ce caractère expérimental, il associe quatre acteurs majeurs de l’insertion sociale – Association des Amis de Jean BoscoCAP’Sportl’E2C de Normandie et La Cravate solidaire – avec trois tiers-lieux phares de l’agglomération caennaise – Le Café des images, Le Dôme et Le WIP. Tout au long des 3 ans du programme, ces 7 structures travaillent au cœur des territoires prioritaires de la politique de la ville de la Communauté urbaine Caen la mer (Caen, Colombelles et Hérouville-Saint-Clair) et de la Communauté de communes des Vallées de l’Orne et de l’Odon en collaboration avec l’écosystème des acteurs engagés sur le terrain.

TERRITOIRES PARTAGÉS propose des “parcours apprenants” au sein desquels toute personne peut expérimenter, “vivre” des nouvelles situations, créer des nouveaux liens, s’essayer à des “nouveaux” métiers. Autant d’étapes essentielles pour se projeter dans un emploi, une formation qualifiante ou un projet de vie. Ces parcours sont créés à partir de l’offre culturelle et professionnelle des membres du consortium et d’entreprises partenaires. Au sein de cette offre, le.a participant.a choisit les expériences qu’il.elle souhaite vivre, à son rythme. Si il.elle ne dispose d’aucune ressource, il.elle pourra bénéficier d’une rémunération. Ces expériences leur permettent de prendre conscience de leurs compétences, de les mettre en avant et d’en acquérir de nouvelles. Ils.elles découvrent aussi des univers qui leurs étaient jusqu’alors inconnus.

Le diplôme n’est pas tout, il ne remplace pas l’expérience vécue et la capacité à faire. Dans TERRITOIRES PARTAGÉS, ces expériences et compétences sont reconnues par le système des Open badges. Avec ce système, chacun.e peu se constituer un “portefeuille” numérique et infalsifiable de compétences. Sa valeur est d’autant plus grande que les critères de reconnaissance qu’il contient sont construits en collaboration avec les participant.e.s et les acteur.rice.s de l’emploi et de la formation. C’est pourquoi on parle de reconnaissance ouverte.

En savoir plus ici